Monthly archives: September, 2012

Remoting powershell – Partie 3

Salut,

Dans les deux précedents billets j’ai pu aborder la configuration de WinRM et l’utilisation de la cmdlet Invoke-Command. Dans ce dernier billet sur le remoting, je vais aborder l’utilisation des sessions powershell.

On peut retrouver deux types de sessions:

  • Les sessions distantes interactives
  • Les sessions distantes persistantes

Si on doit exécuter des tâches sur une machine précise, il est préférable d’ouvrir une session interactive.




Remoting powershell – Partie 2

Bonjour,

Dans un précédent billet, nous avons étudié la mise en place et la configuration des sessions powershell distantes à travers WinRM. Cette deuxième partie va aborder l’exécution des commandes dites “unitaires”.

Une fois WinRM configuré, les machines distantes sont prêtes à recevoir des commandes.

 

Invoke-Command

 

La première technique est l’utilisation de la cmdlet Invoke-Command -ComputerName <Ser ver> -Scriptblock {commande} qui va créer une session temporaire, qui sera fermée une fois la commande exécutée. Cette commande est utile pour jouer des connandes de façon ponctuelle et si vous ne souhaitez pas conserver de variables en mémoire

[powershell]

 

PS C:Windowssystem32> Invoke-command -ComputerName localhost {Get-Process powershell}

 

[/powershell]

 




Remoting Powershell – Partie 1

Bonjour,

L’avenement de Microsoft Powershell est bien l’arrivée du remoting. La capacité, avec un outil complet, à administrer son parc de son bureau, sans avoir besoin d’utiliser des psexec et consorts.

Dans cette série d’article, je vais tenter de vous apporter une approche ludique et simple afin que vous puissez utiliser ces technologies pour vous faciliter la vie :o)

Tout d’abord, il faut savoir que Powershell utilise plusieurs technologies pour l’accès à des machines distantes :

  • RPC, DCOM
  • WinRM (WS Management)
  • Les Web Services (AD par exemple)

On pourra selon la méthode utilisée :

  • Exécuter une seule commande dans une session temporaire sur une ou plusieurs machines
  • Ouvrir une session Powershell interactive
  • Des sessions persistantes
  • Importer en local un jeux de commandes n’existant que sur une machine distante sous forme de module



Configuration système, installation et tuning silencieux et automatique SQL Server 2008 R2 – Partie 1

Bonsoir,

SQL Server permet depuis de nombreuses versions l’utilisation de switch pour réaliser une installation silencieuse. Cependant, il est clairement obligatoire de faire certaines opérations manuelles afin de préparer le système à recevoir son petit SQL. Cet article va faire partie d’une suite de plusieurs articles qui amèneront à la création d’un script complet pour installer, paramétrer et tunner SQL Server 2008 R2 sur Windows 2008 R2 SP1. Pour le moment, ne sera pas abordé la partie Clustering, Mirroring et Log Shipping, en gros toutes les solutions de Haute dispo seront abordées dans de futurs articles. Notamment car je n’ai pas les plateformes nécessaires pour tester ça et qualifier mes scripts 😉

Dans cette première partie je vais m’atteler et répertorier quels sont les éléments indispensables au bon fonctionnement de SQL Server 2008 R2.




Powershell v3 est sortie !

Salut !

Enfin! Enfin on va pouvoir jouer avec Powershell v3 sur les plateformes de production avec le support complet de microsoft en cas de pépin.

Si vous avez la chance de tourner sur Windows8 ou Windows Server 2012, vous l’avez déjà d’installer, où il arrivera par les mises à jour. Si vous utilisez Windows 7 ou Windows Server 2008 (R2) utilisez ce lien pour télécharger le dernier bébé de chez Billou 😉

Et enfin, si vous êtes à la traîne et que vous préférez vivre à l’age de pierre (comme moi) avec votre Windows XP et Windows Server 2003, et bien on ne peut plus rien pour vous, vous allez finir sur le côté de l’autoroute de l’innovation.